Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

Nous vivons dans un monde en pleine expansion. Dans une société très différente d’il y a quelques dizaines d’années. Ces changements bouleversent nos pratiques et notamment nos habitudes alimentaires. Pierre Molle, artisan boucher-charcutier et traiteur installé dans le Hainaut, fait le point. « Je remarque une autre approche de la part des clients. Ils sont aujourd'hui plus sensibles aux produits de proximité et de qualité. Notre clientèle recherche des produits authentiques. Elle achète moins, mais consomme mieux. Lorsque j’ai ouvert ma boucherie en 1980, les gens mangeaient du bœuf 4 fois par semaine. Mais la tendance s’est inversée. La viande de volaille a pris le pas sur la viande rouge parce qu’elle est plus abordable, plus maigre et plus tendre. Le monde évolue. Nous devons nous adapter. »

Des classiques revisités

Désireux de répondre aux souhaits du plus grand nombre et de surfer sur la vague du modernisme, Pierre Molle prend plaisir à remettre au goût du jour les classiques d’antan. Les clients sont, en effet, demandeurs de nouvelles créations et d’un plus grand raffinement. Pierre ajoute : « Pour les fêtes de fin d’année, nous avons tiré un trait sur la célèbre dinde farcie et avons ajouté au menu une bûche de pintade à la farce fine à base de morilles et de pistaches. Un franc succès. Et la réduction de bœuf Knorr Professional  n’y est pas pour rien. Elle est idéale pour confectionner des gelées, préparer des marinades et rehausser le goût d’une sauce. »

« Nous encourageons notre clientèle à passer commande en ligne »

La numérisation à nos portes

Le monde numérique évolue à grande vitesse et Pierre Molle saisit la balle au bond. À juste titre. Alimentée très régulièrement, sa page Facebook lui permet de tenir tous ses clients informés de ses activités. Un canal de promotion qui s’est avéré très efficace pour vendre sa pierrade du sud, sa pierrade royale ou son plateau de dégustation pendant les fêtes. « Nous avons enregistré 25 % de commandes via Facebook. C’est formidable quand on sait qu’il s'agit d'un outil gratuit. Nous envoyons, en outre, près de 500 e-mails à nos clients chaque semaine. Ils attendent d’ailleurs leurs suggestions hebdomadaires avec impatience. »

La vente en ligne a, elle aussi, le vent en poupe. 20 à 25 % des clients de Pierre réservent en ligne et enlèvent leurs commandes au magasin ou optent pour une livraison à domicile. Une aubaine pour la boucherie et un gain de temps exceptionnel : « Nous privilégions cette formule. Il est bien plus facile de traiter un e-mail que de répondre à des appels. Nous encourageons notre clientèle à passer commande par ce biais. »