Menu

Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

Nombreuses sont les variétés de légumes tombées dans l’oubli au fil du temps. Pourquoi ? Parce qu’elles ne poussaient pas assez vite. Ou n’étaient pas assez rentables. Aujourd’hui, les légumes oubliés font leur grand retour. De la betterave rouge au topinambour : voici le top 12 des légumes oubliés qui méritent absolument une place dans votre menu de fin d’année.

  • Betterave rouge : la betterave rouge existe en une variété hivernale et une variété estivale. Toutes deux sont sucrées et riches en antioxydants. Astuce : servez une bouchée originale à l’apéritif de votre menu de fêtes : des chips de betteraves rouges. Belles à croquer !
  • Blette : la blette (ou bette) est une betterave qui était déjà populaire dans l’Antiquité grecque et romaine. Feuilles et pétioles : tout se consomme. Son goût est à mi-chemin entre celui des épinards et de la betterave rouge.
  • Cardon : le cardon provient des pays méditerranéens et se situe à mi-chemin entre le céleri, les asperges et l’artichaut. Il se consomme cru ou cuit.
  • Céleri-rave : avec son goût relevé et corsé, le céleri-rave s’intègre à merveille cru dans des salades estivales ou cuit ou en purée en accompagnement du gibier et des plats traditionnels de fin d’année.
  • Chou-rave : ce légume au goût corsé se consomme cru et cuit. Saviez-vous que vous pouvez manger à la fois le chou et les feuilles ? Celles-ci contiennent d’ailleurs plus de nutriments.
  • Crosnes : à l’instar des grenailles, les crosnes, aussi appelés « pommes de terre du Japon », peuvent être cuits, sautés ou frits
  • Laitue romaine : la laitue romaine était déjà consommée dans l’Égypte ancienne. Son cœur se mange cru en salade et ses feuilles extérieures peuvent être cuites à l’étuvée, comme les épinards ou la scarole. Délicieux avec un morceau de poisson typique des fêtes.
  • Onagre bisannuelle : les tubercules de cette fleur sont comestibles. Ils ont un goût qui rappelle légèrement celui du jambon et sont aussi de couleur rose. En France, ce légume est d’ailleurs surnommé « jambon végétal ».
  • Panais : cette racine jaunâtre apporte un goût anisé très sucré. Elle se marie agréablement avec les plats au four, le lapin ou le poisson, comme dans cette recette de bar, panais et sauce hollandaise
  • Radis noir : il existe le radis noir d’été et le radis noir d’hiver. Un délice en potées, mais aussi en accompagnement de poissons tels que le grondin perlon.
  • Salsifis : ces longues racines noires sont bel et bien blanches en leur cœur. Le légume parfait pour accompagner un plat de poisson ou pour varier du classique mac & cheese.
  • Topinambour : ces petits tubercules se mangent crus, cuits ou sautés. Délicieusement sucrés, ils étaient jadis utilisés comme substitut du sucre.