Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

La boucherie Demeulemeester, à Zingem, est un artisan du goût depuis plus d’un siècle. C’est l’arrière-grand-père de Jo et Stefaan qui a fondé l’entreprise. Les deux frères ont succédé à leur père en 2006. Depuis lors, ils ont vu se développer  toutes sortes de tendances. Nous leur avons demandé la façon dont ils allaient aborder l’automne et les fêtes de fin d’année.

En savoir plus : www.slagerijdemeulemeester.be

« Les tapas ont la cote. Les clients achètent et partagent différents plats pour deux. C’est leur manière de pratiquer le foodsharing. »

Quelles seront les tendances de la saison prochaine chez vous ?

Nos clients sont plutôt conservateurs. Nous ne nous attendons donc pas à de gros changements. On constate malgré tout que les barbecues hivernaux se multiplient. Nous répondons donc à la demande. À notre grand étonnement, la dinde farcie fera aussi son grand retour sur la table des fêtes de fin d’année. Pour simplifier la vie de nos clients, nous leur proposons des dindes préparées et découpées. Il ne leur reste plus qu’à les enfourner. Ils peuvent aussi opter pour une dinde précuite : il leur suffit alors de terminer la cuisson au four à 100 °C. Certains préfèrent bien sûr tout préparer eux-mêmes. Et c’est tant mieux !

La tendance du foodsharing est-elle déjà arrivée chez vous ?

Notre boucherie n’est pas située en centre-ville. Il faut donc un peu plus de temps pour qu’une tendance arrive jusqu’ici. Les tapas ont la cote chez nous et il n’est pas rare que les clients achètent et partagent plusieurs plats pour deux. C’est leur manière de pratiquer le foodsharing.

Comment vous préparez-vous à l’approche des fêtes de fin d’année ?

Nous distribuons systématiquement un dépliant dans lequel les clients peuvent facilement faire leur choix. Nos roulades « maison » à base de coucou de Malines, de dinde ou de pintade sont, du reste, particulièrement appréciées. Notre coucou de Malines et sa farce estivale aux tomates séchées et à la mozzarella font même fureur durant les fêtes. Nous conseillons de servir ce plat accompagné d’une sauce à l’estragon. L'association des saveurs est vraiment top !

En parlant de sauces, conseillez-vous des sauces ou laissez-vous le choix au client ?

Ça dépend. Pour les viandes plutôt neutres comme le poulet, la pintade ou le filet de porc, nous laissons le libre choix. Dans d’autres cas, nous recommandons une sauce particulière qui mettra le plat en valeur. Mais le client reste roi : c'est lui qui a le dernier mot.