Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

Nous œuvrons continuellement et graduellement à réduire la teneur en sel de nos produits. Afin d’aider les chefs à opérer le meilleur choix parmi notre assortiment complet de produits, nous indiquons désormais sur nos produits s’ils contribuent à limiter la consommation de sel à 5 g par jour - notre objectif - comme sur les sauces et les bouillons Knorr Essentials.

Comment réduisons-nous la teneur en sel de nos produits ?

Comment réduisons-nous la teneur en sel de nos produits ?

Dès que nous reformulons un produit, nous prenons en compte une réduction de sa teneur en sel. Et lorsque nous développons de nouveaux produits, nous veillons à ce qu’ils respectent directement les normes en matière de teneur en sel.

Le sel a sa propre saveur, rehausse le goût d’autres aliments et joue un rôle important dans la conservation des aliments. Si nous diminuons la quantité de sel dans nos produits, nous devons donc veiller à ce que leur saveur et/ou qualité ne soient en rien altérées.

Pour ce faire, nous réduisons graduellement la teneur en sel de nos produits afin que les hôtes et/ou les consommateurs s’habituent progressivement à cette nouvelle saveur moins salée. Ce point est important et permet ainsi d’éviter l’ajout de sel lors de la préparation des aliments ou lors de leur dégustation. Et cela fonctionne !

Nous parvenons à réduire la teneur en sel de nos produits de diverses manières :

  • par la reformulation de nos produits sur la base de critères scientiquement fondés et ce, progressivement, sans que le consommateur ne s’en rende compte ;
  • par l’utilisation de condiments & épices qui remplacent le sel ;
  • et quelquefois par l’utilisation de substituts de sel, alternatives aux sels de sodium, comme le chlorure de potassium.
Teneur maximale en sel dans nos produits

Teneur maximale en sel dans nos produits

Nous avons établi des critères précis par groupe de produits afin d’atteindre l’objectif de 5 g maximum par jour. Pour ce faire, nous avons pris en compte le rôle et la contribution à l’apport quotidien ainsi que le goût et la faisabilité technologique. Par exemple, pour une soupe, nous avons fixé comme objectif de ne pas dépasser 265 mg de sodium ou 0,66 g de sel par 100 g.

Pour la viande, il s’agit de ne pas dépasser 2 g de sel par 100 g. Pour les sauces (par exemple la mayonnaise ou le ketchup), nous conservons 750 mg de sodium ou 1,88 g de sel par 100 g. Pour les sauces de repas (par exemple une sauce aux champignons), nous avons comme objectif de ne pas dépasser 340 mg de sodium ou 0,85 g de sel par 100 g.