Menu

Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

Quels principes de cuisine de la viande pouvez-vous transposer à la cuisine végétale des « flexitariens » ? Grâce aux combinaisons et techniques mises au goût du jour ci-dessous, vous disposerez d’une bonne base à agrémenter en y ajoutant votre touche personnelle.

5 astuces

Si certains légumes possèdent les propriétés typiques de la viande, d’autres peuvent même être cuisinés comme tels. Mais quelles techniques appliquer à quels légumes ? Gardez ces cinq techniques à l’esprit : de quoi ajouter des touches de saveur surprenantes à n’importe quel légume. Découvrez-en plus ici sur les diverses possibilités des légumes aux accents de viande.

1. Griller

1. Griller

La grillade sur feu ouvert est une technique souvent utilisée dans les préparations de viande pour conférer plus d’arômes aux plats. Mais vous pouvez également donner une toute nouvelle dimension à vos légumes en les grillant. Tout comme une réaction de Maillard se produit à la cuisson d’un morceau de viande, ce même phénomène survient lorsque vous grillez des asperges vertes.

2. Fond de viande

2. Fond de viande

Les mélanges de légumes ont parfois besoin d’un petit extra. En utilisant un fond ou un bouillon de viande riche, vous pouvez apporter les notes typiques et savoureuses d’une préparation de viande, sans nécessairement ajouter de viande à votre plat.

Commandez ici votre Knorr Professional Bouillon Concentré de Boeuf

3. Congeler

3. Congeler

En congelant les aliments, vous arrêtez le développement des enzymes qui provoquent la putréfaction. La congélation est aussi la technique parfaite si vous souhaitez réutiliser les surplus de votre cuisine. Que pensez-vous d’une glace à l’avocat ? Et même pas besoin de sorbetière si vous la combinez avec une crème de noix de coco. Vous pouvez également exploiter la structure de la congélation pour votre entrée, en congelant du jus de légumes avec de la gélatine par exemple. Servir un granité de concombre sur un tartare de viande permet de souligner la fraîcheur du plat. Quant à un granité de tomates, il apportera de délicieuses saveurs ou un goût de viande aux huîtres. Vous pouvez en outre conserver ces granités dans votre congélateur pendant 3 mois.

4. Fumer

4. Fumer

Une des techniques magiques de la cuisine de la viande est sans aucun doute le fumage. En fumant vos légumes, vous apportez une note spectaculaire à votre préparation. Attention toutefois : les ingrédients ne doivent généralement pas être fumés pendant plus de cinq à dix minutes pour éviter un goût trop prédominant. Astuce : blanchissez idéalement le chou-fleur avant de le fumer pour préserver son croquant.

Vous ne disposez pas du matériel adapté au fumage ? Essayez Intense Flavours Deep Smoke.

Passez commande ici

5. Rapper et cuisson lente

5. Rapper et cuisson lente

Nul besoin de vous présenter le pulled pork : un des snacks les plus consommés en rue. Mais saviez-vous que les légumes pouvaient aussi être « pulled » ? Râpez des champignons ou d’autres légumes charnus dans la structure typique du « pulled » et laissez-les ensuite cuire dans une sauce épicée. À la clé ? Un plat extrêmement juteux. Servez-le avec une salade de choux pour signer un plat complet. Nous vous mettons au défi de différencier la version avec du porc et la version aux champignons. Astuce : préparez des champignons « pulled » râpés (tenez le pied verticalement et râpez le champignon de l’intérieur vers l’extérieur) pour obtenir de beaux copeaux.

 Plats « pulled » 100 % végétariens

Plats « pulled » 100 % végétariens

Envie de surfer sur la tendance 100 % légumes ?

Laissez-vous inspirer par cette recette