Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

À l’automne, les salades estivales légères cèdent la place aux plats roboratifs tels quel le gibier et les daubes à l’ancienne. C’est aussi souvent la saison à laquelle on ressort les meilleurs vins de garde de la cave. Mais la cuisine belge s’accorde également à merveille à la boisson nationale par excellence : la bière.

La valeur ajoutée culinaire de la bière a déjà convaincu de grands restaurants étoilés, où les sommeliers intègrent de plus en plus souvent une bière spéciale dans la sélection de vins. La Duvel constitue, par exemple, un apéritif idéal tandis que la kriek accompagne magnifiquement les desserts. Autre constat : les bières artisanales font désormais partie des incontournables. Les microbrasseries se multiplient. Elles utilisent des ingrédients locaux pour brasser des bières artisanales particulièrement riches en goût. Ces bières, souvent perçues comme jeunes et râpeuses, séduisent dès lors un public plus jeune.

Bière

Envie de vous essayer au food & beerpairing ? Trois techniques s’offrent à vous.

  1. L’approche la plus évidente consiste à harmoniser le goût de la bière à votre plat. À titre d’exemple, citons le pigeon sauvage, tellement meilleur accompagné d’une bière brune douce-amère.
  2. Vous pouvez aussi opter pour des saveurs complémentaires : les notes de citron et de coriandre d’une blanche légère viendront sublimer une dorade royale en croûte de sel. 
  3. La méthode la plus complexe consiste à chercher le contraste des saveurs. Vous pouvez, par exemple, jouer sur la douceur et l’amertume en opposant un fromage fort à une vieille kriek. Suivez votre instinct. Retenez simplement que vous devez chercher une interaction qui permet aux mets et à la bière de se transcender mutuellement.

 

Il va sans dire que la bière joue aussi un rôle clé dans les recettes proprement dites. À l’instar du vin, elle s’utilise dans les pâtes, les sauces et les plats mijotés. Une règle d’or : ajoutez la bière petit à petit, car la cuisson renforce l’amertume du breuvage. N’hésitez pas à enrichir vos plats en ajoutant un trait de bière un quart d’heure avant la fin de la cuisson.