Menu

Je travaille dans...

Continuer

Votre contenu est adapté en fonction de votre type d'entreprise

Pour Jason Savels, Z53 est bien plus qu’une combinaison abstraite : c’est le numéro du bateau Van Eyck à bord duquel il navigue sur la mer du Nord.
 

Quel est votre tout premier souvenir de pêche ?

« Mes parents possédaient leur propre bateau. Je me vois encore sur le quai, avec mon frère, faire signe à mon père qui s’en allait en mer. Nous sommes tous deux allés à l’école de pêche. Je suis motoriste et lui capitaine. La pêche est aussi la passion de ma compagne. Elle est fille d’armateur et travaille à la centrale des armateurs. Les quotas de pêche sont légion, mais cette réglementation est indispensable. Si tout le monde pouvait pêcher autant qu’il le voulait, nous détruirions nos ressources halieutiques de nos propres mains. »



D’où vous est venue l’idée de prendre des vidéos YouTube depuis le bateau ? 

« Mon grand-père était passionné de photo et de vidéo. À son décès, j’ai hérité de tout son matériel. Je me suis rapidement mis à expérimenter et j’ai découvert que je pouvais prendre des photos singulières du hissage des filets ou d’une prise particulière. Par ces photos, je souhaite donner une vision réaliste de notre secteur. On a souvent l’impression que les pêcheurs sont des braillards, mais je considère mon métier comme un véritable artisanat. »

Faites-vous aussi un geste pour l’environnement sur le bateau ?

« Nous participons à la campagne Fishing for Litter. Si nous pêchons des détritus, nous les mettons dans un grand sac spécial que nous ramenons à terre au lieu de les reverser à la mer. Ces « déchets » sont ensuite recyclés et transformés en bancs. Je souhaite préserver la santé de la mer du Nord, je veille donc à ce que personne ne rejette quoi que ce soit par-dessus bord et à ce que chacun prenne ses responsabilités. Sans quoi ce serait un peu comme un emplâtre sur une jambe de bois… »

On a souvent l’impression que les pêcheurs sont des braillards, mais je considère mon métier comme un véritable artisanat. 


Quel est votre argument pour convaincre les gens de consommer du poisson de la mer du Nord ?

« Les faits parlent d’eux-mêmes. Notre poisson est riche en acides gras oméga 3. Il a été prouvé que ces substances nous protègent des maladies cardio-vasculaires. Je consomme personnellement du poisson à raison de 2 à 3 fois par semaine. »

À quel moment pêchez-vous le plus souvent du lieu jaune ? 

« En fait, le lieu jaune représente surtout une prise accessoire de la sole, par exemple. Le lieu jaune nage généralement à proximité des épaves, près des fonds marins. Si nos filets remontent du lieu jaune, j’en profite pour en faire des filets ou une bonne salade de poisson. »